Le verre fumé

Publié le par TALLOT Benoit

A partir des années 1930 afin de diversifier sa production, la verrerie Muller lance sur le marché toute une série d'objets en verre fumé. Ces réalisations à contenant (boule, vase, cendrier, coupe, etc.) peuvent être scindées en deux catégories :

- les cylindres à facettes ou à cannelures

- les verreries à motifs.

 

 

La première catégorie rassemble les verres soufflés taillés à la meule qui sont d'une grande pureté de lignes.

On retrouve dans la seconde, une partie des réalisations antérieures tant dans les formes que dans les motifs d'inspiration Art Déco mais utilisant ce verre fumé caractéristique, très voisin de ce que pouvait produire Daum vers la même époque.

 

Je reste très friand de cette production car plus rare, plus originale et, avec le recul, finalement très contemporaine.

 

 

Commenter cet article